Silence matinal

Depuis samedi, je roule en Ford Ka blanche avec de beaux logos « véhicule de courtoisie » inscrits sur les portières, voui M’sieur-Dame.
Je me suis décidée à aller faire réparer ma pépette, non pas que j’avais comme ça 300 Euros à jeter par les fenêtres, mais je me disais que j’avais suffisamment tenté le destin en ne roulant qu’avec un phare sans me faire arrêter ou contrôler. Et puis bon, ça faisait franchement mal de voir à chaque fois l’avant droit de ma voiture enfoncé, j’avais une pointe au coeur quand je posais mon regard dessus.

Quand le garage m’a dit que j’aurais un véhicule de remplacement (condition sine qua non dans ma situation de toute façon), je ne m’attendais pas à un bolide. J’étais lucide, ce n’était pas franchement le moment de demander à tester la dernière 308 ou le petit coupé Megane cabriolet cher à mon coeur (et onéreux tout court).
Quand j’ai vu la Ford, je me suis dit que j’avais déjà testé et que bon, j’aurais pu avoir pire (genre une Fiesta des années 80, ou une bonne vieille 205).
Ca, c’était avant de la tester sur un plus long trajet, avant de réaliser que les amortisseurs étaient bien solides, suffisamment pour sentir la moindre petite aspérité du bithume (ou alors peut-être qu’il n’y a plus d’amortisseurs…), avant de me sentir tellement à l’étroit que j’avais l’impression d’être dans une caisse à savon, avant de chercher la radio pour réaliser que je n’en avais pas.
Et même si je supporte stoïquement tout le reste, ça, c’est le coup fatal. Parce que je vous assure qu’une quarantaine de minutes d’embouteillages dans un silence total, c’est long, très très long. J’entends déjà les arguments: on en profite pour faire le point, pour se recentrer, plonger dans ses pensées, etc, etc. 
Oui, mais non.
Pas le matin, pas la tête dans le sable, pas après un splendide week-end avec un peu de blues du lundi pour tout plein de très bonnes raisons, pas avant le café, non quoi. J’aime mes minutes d’information quand je pars au boulot, j’aime chanter à tue-tête dans ma voiture pour me réveiller, j’aime regarder le paysage en musique.
Du coup j’envisage très fortement d’utiliser mon tout nouveau mp3 pour y remédier, même si je trouve ça très dangereux au volant.

Il me reste 2 jours à tenir dans le silence de ma caisse à savon, et le garage a intérêt à ne pas avoir pris de retard, sinon je les oblige à me trouver un auto-radio!! 

Ce contenu a été publié dans Petits riens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Silence matinal

  1. Biwolf dit :

    Faire le point, se recentrer… Blablabla 🙂
    On trouve le temps encore plus long et on s’agace encore plus vite surtout 😉

    Pour le MP3, c’est un peu risqué oui, à moins de ne mettre qu’une seule oreillette peut-être.

    Allez courage, bientôt la délivrance 😉

    Bises à toi

  2. Flo dit :

    Plus que 2 aller-retours, je préfère compter comme ça oui 🙂
    Bises aussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *