Petits cailloux

-Lumière grise plombée, et léger rayon de soleil par-dessus. Ca donne quelque chose de magique, de poudré, ça s’en va comme ça arrive, impression de velours et de force. Je guette l’extérieur, je suis partout sauf devant mon travail, j’ai la tête qui vit sa vie.

-Légère appréhension du cours de ce soir. On franchit une étape majeure, nouveau protocole, et nouvelles techniques, pas des moindres. On est désormais un groupe suffisamment soudé pour passer outre les apparences, mais n’empêche, ce n’est pas évident. J’espère que passée cette première étape, je serai rassurée pour la suite.

-4 jours et demi avant les vacances. Un monde, un univers, des heures encore pendant lesquels le temps va s’allonger, s’étirer, tomber dans une faille, mais je tiens bon, j’essaye, j’insiste.

-Sentir mon collègue débordé, au bout du rouleau, le soulager le mieux possible (lui et tous les autres) sans y parvenir, tenter de blinder la carapace pour ne pas jouer à l’éponge, ne pas tout prendre sur moi.

-Chercher un hôtel, une chambre d’hôtes, un lieu cocon qui nous accueillera la semaine prochaine, au moins 1 nuit, probablement en montagne, où il y aura de la neige, du froid, mais un lieu où l’on peut respirer, enfin, complètement, à pleins poumons, et se sentir légers et heureux, tous les 2 ensemble

-Déguster ces petites phrases chaque matin, dans le livre offert, petit recueil de pensées si sages et comme des rappels aux essentiels, à ce à quoi il est important d’être attentifs. Autant de petites graines que je range dans un coin de mon esprit, qui germent ou non, qui me paraissent familières, mais pas suffisamment pour que je les applique systématiquement.

-La discussion qui a eu lieu avec mon cher et tendre au sujet de ces phrases, de cette philosophie de vie, 2 points de vue différents, mais pour en conclure qu’après tout qu’importe les moyens, le but est le même, et qu’une fois de plus, nous nous découvrons d’accord sur nos essentiels. Comment pourrions-nous faire autrement qu’être heureux ensemble?

Essayer de rester zen pour la semaine entière…

Ce contenu a été publié dans , Manie des listes, Petits plaisirs & petits bonheurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Petits cailloux

  1. karmara dit :

    Si tu pars sur la montagne toute blanche, Petite Poucette, n’oublie pas tes petits cailloux pour ne pas te perdre 😉

    Ici, le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle, et n’incite guère à la rêverie…

  2. Anne dit :

    Alors ce cours ? Ca a été, finalement ?

    Bonne montagne, et puis bon bonheur à deux à vous !

  3. Luc dit :

    Ce que j’aime bien dans la philosophie de vie, c’est la vie et les questions qu’elle pose.

    Et avoir conscience que vivre ce n’est pas qu’un truc automatique, mais bien une succession de choix et d’actes que nous posons.

    Bon zen d’avant vacances…

  4. Leeloolène dit :

    J’éteins tout de suite mon mode ‘jalouse’ 🙂
    Profitez bien !! Bonjour à la montagne… marchez dans la neige, enfermez-vous au coin du feu quand vos joues seront rosies par le froid… débusquez les oiseaux d’hiver… et PRRROOOOFITEZZZZZ encore !

    (bon enfin si… quand même méga jalouse 😉 )

  5. Flo dit :

    *Karmara: oui, et pas blancs les cailloux, donc 🙂 Grand soleil ce matin, et le froid est de retour, ça augure bon pour la neige! Je t’envoie quelques rayons? 😉

    *Anne: ouiiii, et mieux que bien! Commencé en douceur, et impatience de la suite, tout ce qu’il faut! Merci, merci, j’essayerai de vous faire partager, comme je le peux!

    *Luc: c’est exactement ça! La remise en question pour le plaisir de se faire mal au cerveau, non. Mais prendre conscience de chacun de nos choix, et par là même des petites et grandes chances que nous avons, c’est un acte essentiel qui donne d’un coup un autre regard 🙂
    Merci, je vais essayer 🙂

    *Leeloolène: tu as le droit d’être jalouse, je comprends. Je modère: nous risquons de partir assez peu de temps cependant, mais j’espère juste que cela pourra se faire, et surtout que la météo sera au rendez-vous. Je ne désespère pas de partager ça une fois avec toi, et surtout je te souhaite de pouvoir en profiter très vite cet hiver 🙂 Bises 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *