500!

Faut-il y voir un signe, dans cette difficulté de reprendre le clavier, de venir reposer la patte ici?
Comme par hasard, alors qu’elle a eu tant de mal à apparaître, ceci est la 500ème note! Je ne suis pas trop du genre à célébrer, j’oublie annuellement la date anniversaire de ce blog (en gros, je m’en souviens 10 jours plus tard, et je n’ai pas la pirouette nécessaire pour l’intégrer l’air de rien dans un billet), j’ai marqué le coup, quelques chiffres clé, 1 000 commentaires, déjà plusieurs centaines de billets, mais pas franchement comme je le voudrais, je l’admets.

Quand je fais le calcul, 500 sur quasi 3 ans d’existence, ce n’est pas si grandiose. Je ne me lasse pas d’admirer (et de savourer, je suis parmi les lectrices assidues) les blogueurs qui trouvent, chaque jour, un petit détail, une histoire, et qui prennent le temps de la rédiger. Ce n’est pas le temps que ça prend, je ne me réfugierai pas derrière cette excuse-là, mais c’est une question d’état d’esprit.
Ces temps, je suis très happée par le boulot. Ou alors, comme je l’expliquais à mon cher et tendre hier soir, par des choses complètement futiles. Qui me prennent du temps, de l’énergie, et me laissent plutôt un goût de déception, et de frustration dans la bouche. Passer du temps à cela, c’est laisser de côté tout le reste, tout ce qui me tient à coeur. Comment m’en sortir? Et je n’ai pas envie de transformer ces pages en accueil de récriminations perpétuelles. Pourtant je suis du genre ronchonneuse, c’est mon sang italien qui fait ça, je râle, je peste, j’extériorise,… et j’oublie vite.

En commençant à écrire, je ne me suis pas fixée de déontologie particulière. Je me pose mes propres limites au fur et à mesure que les billets s’égrènent, et les sujets se présentent (ou pas, comme vous pouvez le constater). C’est peut-être aussi pour cela que je ne me pose pas de question sur l’existence de ces pages, leur utilité, leur raison d’être. C’est mon coin à moi, que j’incrémente ou pas, selon mon envie ou mon inspiration. Mais comme la culpabilité est ma jumelle, être capable de ne pas écrire pendant près de 15 jours me donne également mauvaise conscience. Pas forcément pour moi, moi je sentirais plutôt un manque mais qui ne tient qu’à moi, mais pour ces lecteurs silencieux ou non, qui, je l’espère, ont le même plaisir à découvrir un nouveau billet que j’en ai à le découvrir chez eux.

Je ne peux pas promettre de recommencer sur un rythme plus soutenu. Ca ne ferait que me mettre la pression, il en résulterait probablement des chroniques vides de sens, de plaisir et d’intérêt, et l’élan retomberait comme un soufflé et aussi vite, parce que je sais très bien qu’en étant contrainte, je suis très mauvaise.

On va dire que c’est l’été (ne pas regarder la tronche du ciel pour y croire très fort), que même si les journées sont parsemées de petites anecdotes blogables, j’ai tendance à passer un peu plus à côté,  happée par d’autres sujets, et que ce n’est qu’un moment de vide comme j’en ai traversé pendant 3 ans.

Je vais revenir très vite, c’est sûr, peut-être même demain si la muse de l’inspiration se repenche sur mon clavier. En attendant, happy 500ème! (il fallait bien un angle à ce billet totalement décousu, non?)

rosier.jpg

Mais oui je vous le dis, c’est l’été, pourquoi ne voulez-vous pas me croire?

Ce contenu a été publié dans Be a geek!, Petits plaisirs & petits bonheurs, Petits riens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à 500!

  1. Lyjazz dit :

    Tiens, je passais, et il y a un nouveau billet….. dans l’air du temps météorologique : un peu gris et humide sous les nuages, un peu chaud quand le soleil est présent.

    Vivement le prochain !

  2. Anne dit :

    Bonne 500ème ! Et tout ce que je peux te souhaiter c’est encore beaucoup de plaisir à bloguer ce que tu veux, quand tu veux !

  3. Flo dit :

    Lyjazz: et moi qui ai accumulé tant de retard chez toi et me délecte de le rattraper! Oui, il semble que je sois assez influencée par la météo 😉
    Anne: merci merci, je m’y efforce aussi 🙂

  4. Mais si cela prend du temps d’écrire, il me faut bien souvent une bonne heure pour pondre quelque chose de lisible et une heure dans une journée c’est beaucoup. Et puis non seulement il y a l’écriture, mais ce qui me semble aussi important, c’est d’aller visiter les blogs amis, lire vraiment, souvent laisser un petit mot. Alors 500 billets c’est une somme de vie Flo, Bon anniversaire de blog et je continuerai à venir ici dès qu’un nouveau billet sera posté.

  5. Flo dit :

    *Valérie: je suis bien moins consciencieuse que toi je crois. Je ne prends que rarement 1 heure pour écrire, je le fais sur un coin de table dans le rush, je me relis quand même, je me trouve plus moins correcte et je publie (dès lors que je termine et relis un billet, je le publie, parfois je ne devrais pas) et c’est aussi pour cela qu’il y a tant de coquilles. Pour moi, bloguer doit être spontané, sinon c’est une contrainte de plus et je ne suis pas sûre que je tiendrais le rythme.
    Merci Valérie, de ta fidélité, et moi aussi je guette des nouveautés chez toi 🙂

  6. Nico dit :

    Pour le fun :

    Date Mois Visites uniques
    1/1/2010 Janvier 17193
    1/2/2010 Février 17609
    1/3/2010 Mars 18782
    1/4/2010 Avril 16287
    1/5/2010 Mai 20166
    1/6/2010 Juin 5237

    95274 Visites uniques

  7. Nico dit :

    Chaque visiteur se caractérise par son adresse IP et son type de navigateur.
    Les pages prises en compte dans l’évaluation des visites uniques sont celles qui renvoient au code 200 ou 304 et qui ne comportent pas de fichiers ou images au format .png, .jpg, .jpeg, .gif, .swf, .css, .class ou.js. De plus, si une page est rechargée après 30 minutes, elle est une nouvelle fois comptabilisée.

  8. Flo dit :

    *Nico: mmmmh, va falloir que j’apprenne à parler Chinois 😉 Je ne suis pas certaine que ça me rassure ces chiffres, même si je te remercie de me les livrer 🙂 Et bon, il faut déduire de là-dedans mes propres connexions depuis le boulot, sans doute (quoique je me logge en admin, alors peut-être pas?). Nan, j’ai même pas honte 😉

  9. Leeloolène dit :

    J’arrive un peu en retard… mais c’est une question de fuseaux horaires 😉
    Donc JOYEUX 500ème billet ! C’est pas mal du tout je trouve en 3 ans d’existence.

    @ très vite pour des dizaines et des dizaines d’autres avec tout le plaisir que j’ai de venir te lire de jours en jours.

    Bises d’ici où c’est bien plus que le plein été 🙂

  10. Flo dit :

    Leeloolène: si c’est une question de fuseaux horaires, tu es toute pardonnée 😉 Plaisir partagé, tu le sais 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *