Objet insolite non identifié

Chez nous au bureau, les objets translatent facilement. Et comme mon collègue et moi sommes les seuls à être en open space, soit pile au centre de l’agence, il va sans dire que la géographie de notre plan de travail est encore plus aléatoire qu’ailleurs.
C’est ainsi que je pars le soir en ayant 5 stylos, une gomme, une agrapheuse et une perforatrice, et que le lendemain je me retrouve avec 2 stylos, 3 crayons et plus rien d’autre.

On le prend avec une certaine philosophie. On sait qui a une préférence pour les stylos rouges, qui aime les feutres noires, épais ou plus fins. On va chercher, on récupère, on fait la cueillette, on crie un peu ou non, on jure de mettre sous clé, mais ça apporte encore plus de vie au bureau.

Et puis un jour, alors que je ne suis pas franchement tout près du stock et surtout pas celle qui s’en occupe, je me suis retrouvée avec ceci sur le bureau:

bouton.jpg

(Pour être plus exacte, je n’avais que le gros bouton très rouge. Pas le socle jaune)

Méfiante, je n’ai pas osé le toucher tout de suite, et j’ai demandé à la cantonnade à qui ça appartenait et surtout à quel client ça allait pouvoir manquer.
Devant le silence consciencieux de chacun, je me le suis finalement approprié, on a fait connaissance et je l’ai adopté. C’est qu’il est plutôt amusant ce bouton, on le presse, et pour le débloquer, il faut lui faire faire un quart de tour. Quand on a besoin de s’occuper les mains, c’est l’idéal.
Mon collègue, attentif et prévenant, est arrivé peu de temps après avec le socle jaune. « Puisque tu le gardes, je vais te le compléter ».
Soit. Assumons jusqu’au bout. Et c’est comme ça que je me retrouve avec cet énorme buzzer sur mon bureau. Ca met de la couleur dans le paysage, j’en suis toute fière.
Mon Yaka, il y a peu, a tenté une approche: « Mais que faites-vous avec ça? Donnez-le moi, je vais le remettre au stock ».
J’ai rugi: pas question! Pourquoi est-ce qu’on réprime la moindre touche d’originalité par ici? On ne reçoit que très peu de clients, il n’y a aucune raison de se priver. Tout comme notre liste de courses affichées sur le calendrier entre mon collègue et moi: « chamallows, bières, chocolat x 2″….Elle a été effacée 3 fois, mais devant notre obstination à la réécrire, celui qu’on sait coupable a cédé, une fois de plus. (pour autant, on ne se fait pas franchement réapprovisionner, dommage)

Avant-hier, un charmant livreur que l’on commence à connaître bloque sur mon joujou et me demande évidemment à quoi ça sert. Un peu grognon ce jour-là, je lui réponds du tac au tac: « je me jette dessus quand mes collègues commencent à me gonfler, et ça déclenche un mécanisme de bombe à retardement qui pourrait leur exploser à la figure s’ils abusent, mais ils n’ont jamais osé aller jusqu’au bout ».

N’empêche, c’est vrai (noooooon, pas la bombe, quand même!!). Quand vraiment je suis à bout, il m’arrive de l’empoigner pour rageusement appuyer dessus. Ca ne vaut pas un punching ball, mais ça calme momentanément les nerfs.

Et voilà pour la petite note bien décalée de fin de semaine…Bon week-end de novembre à tous!!

Ce contenu a été publié dans Bugs, ma petite entreprise. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Objet insolite non identifié

  1. Lyjazz dit :

    Tiens, tu joues aux Lego toi aussi ?
    Sur mon bureau, en plus de la poussière et des papiers qui s’échappent vite de leur tas pour cause de chatte ronronnante avide de câlins et amatrice de claviers, il y a des DVD, des morceaux de bionicles, des coquillages, des petites voitures, et beaucoup d’autres objets non identifiés et posés là au gré des passages.
    Si j’en enlève, d’autres arrivent très vite ensuite.
    Je crois que j’apprends à mes enfants comment mettre le bazar et pas comment ranger…. mais ne le dis à personne !

  2. Lili dit :

    C’est LE truc qu’il me faudrait après le passage de certains clients !!!!

  3. Flo dit :

    Lyjazz: ah oui, j’ai toujours adoré les legos, je suis encore capable de rêver devant, il me faudrait avoir un petit gars pour que je m’éclate à ça avec lui, Miss Blondinette ayant une préférence pour les playmobils mais ça s’arrête là. Je ne connais pas les bionicles, mais je pense que je serais comme toi si j’avais un fils, à jouer à tout ça avec lui 🙂
    Mon homme est comme toi, et quand il range, il ne retrouve plus rien, du coup il me dit « tu vois, je t’avais dit qu’il ne fallait pas ranger ». Mouais…
    *Lili: ah oui vraiment? Ca aurait de la gueule dans une pharmacie, tu me diras. Je peux peut-être essayer de me débrouiller pour t’en trouver, pourquoi pas 😉

  4. Anne dit :

    Quel magnifique objet porteur d’histoires !!

    Tu me fais penser qu’il va falloir que je me fasse à la vie en open space et au rangement dans les tiroirs fermés, tiens…

  5. oui mais… c’est quoi en fait ce truc ?

  6. Nico dit :

    Un « arrêt d’urgence ».

  7. Flo dit :

    *Anne: eh bien oui, c’est du bloguable et pourtant je l’avais sous les yeux depuis un moment!
    Bah, le « sous clé » dépend de tes collègues, chez moi c’est un moyen de plaisanter et/ou de faire des caprices 😉
    *Valérie: Nico a gagné l’oeuf en chocolat! Autrement dit, c’est un coupe-circuit pour…ce que tu veux suivant où tu l’installes 😉
    *Nico: merci de ta participation, n’hésite pas à revenir, tu auras droit à une grosse bise en récompense dès que je te revois 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *