15 et 16 Novembre

15 Novembre: dans le rôle principal, il y a….

Il y a 11 ans, ou peut-être même 12 en fait, mais quelle importance? J’ai croisé une fille incroyable sur la toile, comme ça totalement par hasard ou par des chemins que seul le destin peut s’amuser à nous faire prendre! Avec laquelle nous avons commencé à parler, parler….sans plus jamais s’arrêter. En 12 ans, je ne pourrai jamais compter le nombre de mots écrits, oraux, de coups de fil, de mails, de messages msn, de textos (un peu) qu’on a pu s’échanger.

Aujourd’hui, 12 ans après, c’est son anniversaire. Et comme bien souvent, je me demande comment serait ma vie sans sa présence. Et comme à chaque fois que je me pose la question, je me dis que ce serait tout bonnement impossible. Que nous devions nous croiser, nous rencontrer, et cheminer ensemble. Et réaliser tous ces projets que nous avons toutes les 2, qui se sont invités au milieu de nous, que nous nourrissons de nos rêves, de nos échanges, de notre enthousiasme, de nos questions.
Vous savez, il y a dans votre vie des étapes inévitables. Quand vous vous retournez, lorsque vous regardez dans le rétroviseur, vous voyez tout ce que vous auriez pu changer, éviter. Et puis il y a ces repères solides et incontournables. Les balises autour desquelles nous slalomons.

Je sais l’immense chance d’avoir une personne pareille dans ma vie. Je suis riche de sa présence, de la présence des siens, et de l’équilibre que je parviens à construire au quotidien, grâce à eux et à mon compagnon. Et je souhaite du fond du coeur le même bonheur à tous ceux qui m’entourent.

Alors oui, aujourd’hui puisque c’est son anniversaire, c’était l’occasion d’un petit clin d’oeil. Elle le mérite bien, elle qui m’a accompagnée dans mes hauts et mes bas depuis si longtemps…D’ailleurs lorsque je l’ai rencontrée, je n’habitais même pas le même pays qu’elle. Aujourd’hui, nous sommes voisines de quelques kilomètres.
J’ai de fort nombreux personnages principaux dans ma vie. Elle est l’un d’eux. Et en plus, elle a le même prénom que moi, c’est pas un vrai clin d’oeil de la vie, ça?
Bon anniversaire!

16 Novembre: comme un fil d’Ariane…

Ariane était plutôt une chouette fille, pas trop bête. Et lorsqu’elle a trouvé un type suffisamment courageux pour aller chatouiller le Minotaure, elle lui a tressé un fil, pour qu’il ne s’égare pas dans le dédale, et revienne sain et sauf une fois le combat achevé. Elle n’avait donc pas franchement de doute sur la valeur du guerrier et sa capacité à descendre une affreuse bête, mais un peu plus sur son sens de l’orientation. Comme quoi finalement, l’idée surfaite que chaque homme naît avec un gps intégré semblait déjà très contestée dans l’Antiquité!

Je n’étais pas franchement partie pour vous faire un cours de mythologie, d’ailleurs j’ai beaucoup perdu de ces connaissances-là, à mon grand regret et ça me confirme qu’il faut sérieusement que je m’y replonge pour me remettre à jour. Je ne résiste néanmoins jamais à l’envie de rappeler que les fameux conteurs comme Grimm ou Perrault, que je ne porte d’ailleurs pas vraiment dans mon coeur (allez savoir, peut-être qu’au cours de ces 365 j’aurai un jour le temps de l’expliquer, mais surtout que je trouverai pourquoi c’est le cas, ça reste un mystère) n’étaient pas franchement originaux. L’un d’eux a repris l’histoire d’Ariane, sauf qu’il a mis un petit gamin à la place d’une belle jeune femme, des cailloux à la place d’un joli fil, et un loup (quelle surprise!) à la place d’un minotaure. Désespérant.

Alors qu’est-ce qui, dans mes journées, m’empêche de me perdre dans mon labyrinthe personnel?
-La perspective d’une douce soirée avec mon homme, à laquelle je pense dès le matin (on trouve les raisons qu’on peut pour se lever, et celle-ci en est une de taille pour moi, il me faut du lourd ces temps-ci)
-Les échanges avec mes amis, avec des personnes lointaines ou plus proches, autant de petites touches qui me rappellent que dehors, au-delà de mon écran, mon agence où tout vacille, il y a la vie, la vraie, et qu’elle est belle
-Une belle lumière alors que s’annonçait une journée pourrie. Des restes de couleurs automnales, une luminosité particulière à la saison
-Des rires et plaisanteries avec les collègues, les jours où la situation est de toute façon trop désespérée, donc autant en rigoler
-Les projets, proches et de fin d’année, le week-end qui se rapproche
-La construction progressive d’un autre avenir

Voui, j’ai plusieurs pelotes que je déroule. Parce que moi, il faut le dire, je suis nulle en sens de l’orientation. J’utilise donc un maximum de cartouches, et j’attends de voir ce que ça donne. Y’a des soirs où le résultat est plutôt satisfaisant, d’autres où ça l’est moins. C’est une question de solidité des fils….

Ce contenu a été publié dans , 365 bonnes raisons d', En bref. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à 15 et 16 Novembre

  1. zelda dit :

    Que j’aime tes 365 !
    Bon anniversaire à « l’autre » Florence.
    Et ton second « billet » m’a fait beaucoup rire, le démarrage est tout sautillant, ça change un peu de ton style habituel plus posé, mais j’aime aussi !

  2. Anne dit :

    Effectivement, on résonne, dis donc.

    Bon anniversaire à elle, en retard, du coup.

    Et puis les petits cailloux, les pelotes à dérouler, il nous en faut tous, sens de l’orientation ou pas. Ce qui compte, c’est de ne pas se les faire bouffer au passage, et je suis sûre que tu y arrives bien !

  3. Flo dit :

    *Zelda: mais en plus, j’adore écrire de façon plus légère, c’est juste que c’est vrai, je ne m’y prête pas assez souvent! Et se forcer, c’est le meilleur moyen de rater 😉 Mais ça me touche que tu me dises ça, merci 🙂
    *Anne: mmh, nan, pas si bien que ça, ça dépend des jours, et puis parfois il y a des journées où à 1 ou 2 près solides et toujours présentes, les autres me claquent méchamment dans les doigts 🙂
    A toutes les 2: elle lira certainement vos voeux ici même 🙂

  4. Florensse dit :

    Merci 😉

    Et dans 12 ans qu’écrira t’on ? 😉

    Je t’embrasse 🙂 ( et genre on se voit d’ici 2h00 pour être sure de se perdre à 2 plutôt que seule c’est bien ca ? j’ai bien compris ? :p)

  5. Flo dit :

    *Florensse: dans 12 ans, on se dira qu’on aura passé à nos enfants (beaux-enfants) cette manie de s’appeler 3x par jour, s’envoyer 5 mails et se contacter juste pour se dire « attends-moi, histoire qu’on se perde à 2 et pas toute seule » 🙂 (et là, nos hommes respectifs sont en train de s’évanouir…)
    Et on alternera entre qui va chercher les filles à la boum du copain, on demandera à Miss Blondinette de garder un oeil sur ta chipie qui lui fera bien comprendre qu’elles sont copines et pas soeurs, et que leur mère/belle-mère respectives se racontent tout alors qu’elles ont carrément intérêt à tenir leur langue sur leurs secrets respectifs.
    Tu crois pas? 😉
    A tout de suite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *