Régression

J’ai un collègue avec lequel je m’entends particulièrement bien. On se fait des blagues potaches, on se tape dans le dos (enfin pas trop fort, il fait à peu près trois fois mon poids et deux fois ma corpulence, c’est un peu comme Obelix quand il veut te faire un câlin en fait), c’est le seul à qui j’ai raconté mes malheurs de cette année et qui sait qu’il peut y avoir des jours plus difficiles que d’autres. Sous ses dehors de rustaud mal dégrossi (c’est une image uniquement!), il a une sensibilité très particulière, et on peut s’envoyer balader et 5 minutes plus tard rigoler comme des gamins. Ca fait du bien de l’avoir dans les parages.

Ce collègue, donc, qui me connaît particulièrement bien, sait que je tyranise régulièrement l’agence pour avoir mon stock de chocolats. Et qu’il n’est pas parmi les premiers à m’offrir de quoi compenser mon stress et mon ennui au boulot, et donc qu’il faut parfois qu’il rattrape le coup.
Comme il n’aime pas juste rapporter des choses « pour dire », il cherche le gag.
Sur ce coup, il l’a bien trouvé.
Parce que franchement, même si je n’écris plus beaucoup, vous savez que le rose et les princesses, je commence à tolérer vu que Miss Blondinette les a un peu introduits dans mon univers, mais que je continue à ne pas être une vraie fan des paillettes et du girly.
Ben n’empêche, il m’a offert ça:

calendrier-avent.JPG

Si, il a osé.
Et là tout soudain, me voilà avec un cas de conscience:
-Je le garde et je me ridiculise officiellement, reniant 3 ans et demi de mon image professionnelle à faire comprendre à tous ces joyeux lurons qu’il était hors de question que je me rabaisse à des trucs pareils?
-Je le refuse, le ramène à Miss Blondinette qui sera heureuse comme une…princesse avec ce calendrier, et le vexe? (et surtout ne peux plus exiger de chocolat pendant les 3 ans à venir? Enfer et damnation!!)

Ah oui, il était totalement hilare quand il me l’a tendu. Parce que bien entendu, derrière chaque petite porte, il y a du chocolat. « T’as voulu du chocolat, t’en as. On est quittes », qu’il me balance en se bidonnant.

Je l’ai gardé, évidemment. J’en suis à la porte 2 et je fais grand bruit chaque matin en claironnant que j’ouvre mon petit chocolat quotidien. Je suis ridicule et j’assume. D’ailleurs les chocolats ne sont pas si bons que ça, faudra que je lui dise….

Ce contenu a été publié dans En bref, ma petite entreprise, renaissance. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Régression

  1. Tiens tu me donnes une idée, une de mes collègues rêve d’avoir un calendrier de l’avent.

  2. Alizarine dit :

    J’ai tenté de lancer des appels discrets pour voir si quelqu’un parmi mes collègues (voir parmi mes élèves) penserait à offrir à notre mascotte un calendrier de l’Avent mais personne ne l’a fait. Pourtant, j’étais tout à fait prête à aider notre chère peluche à vider le dit calendrier…
    Il ne me reste plus qu’à faire des appels du pieds pour avoir des chocolats d’ici les vacances de Noël…
    Profite bien des tiens !

  3. Et si tu leurs découpais-collais des masques de super héros biiiiiiien virils ? 😀

  4. Anne dit :

    Ils le sont rarement, dans les calendriers de l’avent 😀 (Et même : plus le dessin est moche dessus… non, je rigole, euh !!)

  5. Flo dit :

    *Valérie: j’attends la photo sur ton blog alors!
    *Alizarine: ah mais moi, je suis entourée de mecs, j’ai donc appris à demander plutôt que suggérer sinon ça ne marche pas du tout 😉 Pour les chocolats, tu fais comme moi: à l’usure, et tu cries. Ca fonctionne plutôt pas mal 🙂
    *Petit poison: tiens, faudrait que j’explore ta piste, mais pas sûre d’avoir tout à fait le temps pour ça d’ici Noël. Je trouverai bien à me venger quoi qu’il en soit 😉
    *Anne: non mais c’est vrai hein, c’est pas super top. Et je suis résignée pour les chocolats, on va dire que c’était l’intention qui comptait? 😉

  6. snana dit :

    Je trouve géniale l’idée de petit poisson rouge !!! 😉

  7. lyjazz dit :

    C’est ce qu’on appelle du 2nd, voire 3ème degré, non ?
    Mais plus que tout, c’est bien la qualité du chocolat qu’il faut prendre en compte…
    Depuis ma 1ère grossesse, pendant laquelle je ne pouvais plus manger de chocolat parce qu’il me filait des aigreurs (mon ainé est de début janvier), je suis difficile et n’accepte que le BON chocolat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *